Article

08.12.2020

I-care est l’Entreprise de l’Année 2020

C’est la société I-care qui succède à EASI au titre convoité de 'L’Entreprise de L’Année', dont la 25e édition avait lieu ce 7 décembre. Proxyclick décroche quant à elle le prix de la 'Scale-up de l’Année'.

C’est finalement I-care, une société basée à Mons et spécialisée dans l’intelligence artificielle pour l’industrie, qui a été élue Entreprise de l’Année et a reçu le trophée envié des mains du Premier ministre Alexander De Croo. Quant à Proxyclick, elle a reçu le titre de Scale-up de l’Année de la part de David Clarinval, ministre des Indépendants et des PME.

'L’Entreprise de l’Année', organisé par EY en partenariat avec L’Echo et notre banque, fêtait cette année sa 25e édition. Et même si la cérémonie se tenait à distance, la récompense obtenue n’en reste pas moins prestigieuse.

I-care, le fleuron belge des services technologiques

I-care est une société pionnière dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la maintenance prédictive industrielle. Créée il y a 16 ans, elle compte aujourd’hui plus de 450 employés – la moitié en Belgique, l’autre répartie dans plus de 10 pays, comme les Etats-Unis, l’Australie ou la Corée du Sud. L’entreprise propose l’une des meilleures plateformes de gestion de l’état de santé des machines industrielles dans le monde.

Grâce aux solutions d’I-care, les équipements industriels sont plus sûrs, plus productifs, plus rentables et moins polluants. Forte de son expertise, de sa technologie et de sa stratégie de croissance, I-care espère devenir leader mondial de la maintenance prédictive d’ici 2025 et atteindre les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Le Président du jury a été particulièrement conquis par l’innovation dont fait preuve l’entreprise.

"I-care a déposé pas moins de 10 brevets depuis mars malgré l'épidémie de Covid" a déclaré Laurent Levaux. "L’entreprise enthousiasme aussi par une croissance impressionnante de 35% par an, chaque année depuis 15 ans, en Belgique et surtout dans le monde."

Proxyclick, l’étoile montante de l’entrepreneuriat belge

Élue Scale-up de l’Année, Proxyclick offre des solutions permettant aux sites de bureaux et de production de répondre à leurs impératifs de sécurité et de protection des données lors de l’accueil de leurs visiteurs.

Proxyclick compte désormais des clients dans plus de 100 pays à travers le monde, dont L’Oréal, Airbnb, UCB et Sodexo. Constamment à la recherche de nouveaux collaborateurs, l’entreprise veut renforcer sa présence en Amérique du Nord, qui représente déjà 40 % de son chiffre d’affaires. L’objectif de Proxyclick est à présent de dépasser le milliard d’enregistrements avant 2025.

"Son offre de services positionne mondialement Proxyclick au cœur d’un écosystème qui englobe le contrôle d’accès, la gestion des salles de réunions, des accès wifi, jusqu’au traitement automatisé des documents liés aux visiteurs", a déclaré le Baron Pierre Rion, Président du jury. " La gestion complètement intégrée de ces flux lui a permis de s’imposer comme l’incontournable partenaire d’acteurs mondiaux."

Notre banque aux côté des entrepreneurs

Didier Beauvois, Head of Corporate Banking, a réagi à l’annonce des gagnants.

“Cette année, les entreprises ont été confrontées à des défis de taille”, a-t-il déclaré. “Elles ont dû faire preuve de créativité et de flexibilité pour y répondre. I-care y est parvenue en commercialisant son thermomètre 4.0 et en accélérant sa transition digitale. Quant à Proxyclick, elle a développé une nouvelle technologie d’enregistrement en pleine crise sanitaire. Chaque lauréat a montré sa résilience dans ces moments compliqués et affiche un beau parcours. Chacun d’entre eux contribue à un climat entrepreneurial positif en Belgique. Je tiens une fois de plus à féliciter toutes les entreprises finalistes, et j’ai hâte de continuer à accompagner ces entrepreneurs qui font avancer l’économie belge.”

Du côté néerlandophone du pays, le prix 'Onderneming van het Jaar' comme celui de 'Scale-Up van het Jaar' seront remis ce 8 décembre.

Article

24.11.2020

Aux premières loges pour découvrir 'L’Entreprise de l’Année'

En 2020, l’Entreprise de l’Année fête ses 25 ans. Le 7 décembre, le grand gagnant de cette prestigieuse récompense sera annoncé lors d’une cérémonie qui se tiendra en ligne, et à laquelle chacun est invité.

Voilà déjà 25 ans qu’EY organise l’événement 'L’Entreprise de l’Année' en collaboration avec L’Echo et notre banque. Étant donné les circonstances, ce rendez-vous aura lieu à distance cette année. La bonne nouvelle, c’est qu’un plus grand nombre de personnes pourra assister à la remise des prix et découvrir, en direct, lequel des cinq nominés remportera la prestigieuse récompense. Le titre de la 'Scale-up de l’Année' sera également remis le même jour. Inscrivez-vous dès maintenant pour ne pas manquer cet événement exceptionnel.

“Cette année, les entreprises ont été confrontées à des défis de taille”, déclare Didier Beauvois, Head of Corporate Banking et membre du comité de direction de BNP Paribas Fortis. “Elles ont dû faire preuve de créativité et d’agilité pour y répondre, tout en continuant leur transformation vers un business model plus durable. Nous sommes donc d’autant plus fiers de récompenser les efforts de nos finalistes et leur contribution à la santé de notre économie.”

La crème de la crème

Les entreprises prétendant au titre de ‘L’Entreprise de l’Année’ sont sélectionnées sur base de critères bien précis. En plus de la croissance et des résultats financiers, sont également pris en compte la volonté d’entreprendre, l’ouverture sur le monde, le degré d’innovation et la gouvernance d’entreprise.

Qui sera l’'Entreprise de l’Année'?

  • Dubuisson, la plus ancienne brasserie de Wallonie, réputée pour ses bières Bush ou Cuvée des Trolls;
  • Efficy, éditeur de logiciels de gestion de la relation client;
  • I-care, pionnière dans l’intelligence artificielle appliquée à la maintenance prédictive industrielle;
  • Technord, groupe familial spécialisé dans l’intégration de solutions liées à l’électricité industrielle, l’automatisation et l’informatique industrielle;
  • TRBA, active dans le secteur de la construction et dans les travaux d’infrastructures (auto)routière et (aéro)portuaire.

Des scale-up prometteuses

Les prétendants au titre de 'Scale-up de l’Année' sont des entreprises ambitieuses en pleine croissance et qui ont déjà un beau parcours derrière elles. Cette récompense vise à les encourager à continuer à investir , innover et s’étendre à l’international.

Qui sera la ‘Scale-up de l’Année’?

  • BePark, acteur digital visant à générer de la valeur sur des parkings hors voirie, souvent sous-exploités;
  • EyeD Pharma, société de recherche et développement pharmaceutique spécialiste des micro-implants;
  • La Niche, agence digitale orientée stratégie et marketing;
  • Proxyclick, qui offre aux sites de bureaux et de production des solutions répondant à leurs impératifs de sécurité et de protection des données lors de l’accueil de leurs visiteurs;
  • Sortlist, une plateforme orientant les responsables marketing vers les agences les plus pertinentes pour répondre à leurs problématiques créatives et digitales.

Envie d’en savoir plus les dix finalistes? Rendez-vous sur cette page.

Vous aussi, vous pouvez participer cette année. Il vous suffit de vous inscrire et de vous connecter le 7 décembre entre 17h30 et 18h30 pour suivre la cérémonie en direct sur votre ordinateur, smartphone ou tablette, ou sur Twitter via le hashtag #EDLA20.

Côté néerlandophone, ce sont les entreprises Abriso-Jiffy, Konings, Stow et Van Marcke qui concourront pour les prix de 'Onderneming van het Jaar', tandis que FibriCheck, Robovision, THEO Technologies et Unifly visent la récompense 'Scale-up van het Jaar'. L’événement aura lieu le 8 décembre. Retrouvez toutes les infos sur cette page.

Article

19.10.2016

Recrues de choix pour l’Entreprise de l’Année

C’est Daoust qui a été élue Entreprise de l’Année 2016, accompagnée dans la victoire par Real Impact Analytics, qui a reçu le prix de l’Entreprise Prometteuse.

Avec Thomas Van Hamme en maître de cérémonie et Joan Condijts de l’Echo aux commandes des interviews, la soirée nous a réservé quelques beaux moments d’émotion.

Epinglons notamment l’enthousiasme d’Eric Domb, lauréat 2015 et membre du jury cette année, pour qui cette récompense est avant tout un encouragement. Retenons également la joie de la famille Daoust, père et fils, très fière de ses équipes. Un duo très sympathique qui a reçu le prestigieux trophée des mains du ministre des PME, Willy Borsus.

Une entreprise familiale, des valeurs humaines

Actives dans les Ressources Humaines depuis 1954, Daoust gère 37 Jobs Centers à travers toute la Belgique. L’entreprise occupe 5 500 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros en 2015.

‘Il est important de vivre ses passions. On n’est pas là que pour l’argent ; on vit avec de gens en qui on croit et on investit’, commente Giles Daoust, qui représente la deuxième génération à la tête de cette société qui a su convaincre le jury d’experts.

Comme le souligne Laurent Levaux, président du jury : ‘Daoust est une entreprise belge efficace en croissance, à visage humain et qui respecte ses valeurs. Voilà l’histoire qui nous a séduit même si le choix fut difficile. Daoust, Pranarôm, Procoplast et Ronveaux, les 4 finalistes étaient, en effet, toutes, des entreprises de qualité, œuvrant dans des secteurs différents et aux business modèles très variés’.

‘Du côté des Entreprises Prometteuses, le vote du jury s’est porté sur Real Impact Analytics, impressionné par la portée de ses algorithmes innovants et par un pari sur la conquête d’un marché mondial important’, renchérit Pierre Rion, membre du jury.

L’expert du big data

Le titre d'Entreprise Prometteuse de l'année, décerné par le ministre régional de l’Economie, Jean-Claude Marcourt, a été attribué au spécialiste de l'analyse des données télécom. La pépite a accumulé les succès cette année et a levé 12 millions d'euros auprès d'investisseurs prestigieux cet été. Le groupe génère la majorité de ses revenus hors d'Europe.

Real Impact Analytics participe également à de nombreux projets à visée sociale, de la lutte contre les maladies infectieuses à l'amélioration de la mobilité urbaine.

Créée en 2009, l’entreprise bruxelloise compte plus de 120 collaborateurs répartis sur 4 continents. Elle est un digne successeur d’OncoDNA, le lauréat 2015 et devance, cette année, Citius Engineering, eRowz et The Biotech Quality Group, trois autres jeunes entreprises à fort potentiel de croissance.

Didier Beauvois, BNP Paribas Fortis : 'Je salue la soif de croissance et le goût du risque de tous ces candidats à l'Entreprise Prometteuse. Pour survivre en 2016, il faut plus que jamais faire preuve d'agilité et de créativité et ces jeunes pousses n’en manquent pas. Elles méritent notre soutien. Des initiatives comme ce concours organisé en collaboration avec EY et l’Echo mais également la création de notre Innovation Hub y contribuent. Tous nos vœux de succès durable accompagnent les gagnants, les finalistes et le monde des entreprises !’

Les vidéos des finalistes 

Daoust 

Pranarom 

Procoplast 

Ronveaux 

 

 

Article

02.02.2017

Qui sera l’Organisation publique de l’Année 2017 ?

Cette année, dix organisations au niveau fédéral, régional et local ont décroché leur place en finale de l’Organisation publique de l’Année.

Créée en 2014 à l’initiative d’EY en collaboration avec De Tijd/L’Echo et BNP Paribas Fortis, cette distinction récompense les organisations publiques particulièrement méritantes en termes de stratégie, d’orientation client, d’efficacité et de durabilité. Chaque jour, elles s’investissement pleinement afin d’offrir un service de qualité tant aux citoyens qu’aux entreprises. Elles sont des exemples pour toutes les institutions de notre pays.

Les finalistes sont :

Organisations fédérales

Organisations régionales

Organisations locales

  • Institut National de Criminalistique et de Criminologie
  • SPF Finances
  • SPF Santé Publique - Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

 

  • CHU UCL Namur
  • Citydev.brussels
  • Vlaamse Stichting Verkeerskunde
  • Lokaal Overheidsbedrijf Aalst (stad en OCMW)
  • Stad Antwerpen
  • Stad en OCMW Mechelen
  • Stad Deinze (stad, OCMW en AGB)

Un jury indépendant, présidé par Michèle Sioen, présidente de la FEB, déterminera les lauréats de 2017 dans chacune des catégories, sans oublier le super gagnant - toutes catégories confondues !

Qui, parmi les organisations nominées, se verra décerner un trophée ? Pour le savoir, rendez-vous le mardi 14 mars 2017 en direct depuis le Square Brussels Meeting Centre ou via Twitter #PSOawards17 et #BNPPFBusiness.

En savoir plus sur l’Organisation publique de l’Année.

Lire le communiqué de presse

Article

15.03.2017

Le SPF Finances est élu Organisation publique de l’Année 2017 !

Grande réactivité, projets originaux et innovants, partenariat avec le secteur privé, orientation client… Le secteur public se transforme : les gagnants de la soirée de ce mardi 14 mars en sont la preuve éclatante.

Le Service Public Fédéral (SPF) Finances est non seulement le champion de la catégorie ‘Organisation Fédérale’ mais sa politique fiscale équitable lui vaut de décrocher en plus le prix du super gagnant, soit celui de l’Organisation Publique de l’Année 2017. Le CHU UCL Namur obtient le prix de ‘l’Organisation publique Régionale de l’Année’ 2017 et Groep Mechelen se voit décerner le prix local. Portrait de ces 3 organisations publiques performantes.

Le SPF Finances récompensé pour sa politique fiscale accessible

Avec le concours de ses partenaires et à l’aide d’outils numériques innovants, le SPF Finances vise à mener une politique fiscale aussi simple et accessible que possible, au bénéfice des citoyens belges. En l’espace de 12 ans, ses effectifs chutent de 30% ; ce qui justifie l’ensemble des modifications qui se sont imposées à tous les niveaux de l’organisation. Le jury s’est montré impressionné par la révolution entreprise ces dernières années sur le plan de l’orientation client mais aussi par le changement de modèle, le SPF passant d’une structure par prestations de services (TVA, impôts de sociétés, impôts des personnes physiques) à un modèle par groupe cible (indépendants, particuliers, sociétés).

Le prix de ‘l’Organisation publique Fédérale de l’Année’ 2017 a été remis par Steven Vandeput, ministre de la Défense chargé de la Fonction publique et le trophée de ‘l’Organisation publique de l’Année®’ 2017 par Jan Jambon, Vice-Premier ministre.

Le CHU UCL Namur reconnu pour sa vision et la qualité de ses soins

Le CHU UCL Namur, réseau de polycliniques, de maisons de repos et d’infrastructures d’accueil de la petite enfance, a totalement anticipé les réformes prévues par Maggie De Block, la ministre de la Santé Publique. Sa vision de l’avenir est saine et durable. Ces dernières années, sa croissance est conséquente et s’accompagne clairement d’un investissement dans la qualité des soins et des services. Le CHU est à la pointe en matière de chirurgie cardiaque et de transplantation pulmonaire, mais aussi sur le plan de la chirurgie ORL et maxillofaciale. En outre, les aspects environnementaux ne sont pas négligés puisque le site de Dinant est équipé d’une centrale énergétique au gaz de bois. En général, ce qui a marqué le jury, c’est la capacité du CHU à rebondir et ce, sur chacun des défis que rencontre le secteur hospitalier. Le lauréat a reçu son prix des mains d’Anne Boucquiau, chef de cabinet de Maxime Prévot, chargé entre autres de la Santé au sein du gouvernement wallon.

Groep Mechelen primé pour sa politique innovante

Enfin, le prix de ‘l’Organisation publique Locale de l’Année’ 2017 a été décroché par Groep Mechelen, qui réunit la ville de Malines et Het Sociaal Huis, avec la collaboration d’autres partenaires. Groep Mechelen est parvenu à convaincre le jury de l’intérêt qu’il porte à l’efficacité. ‘Epargner juste pour épargner’ n’étant pas un but en soi, Groep Mechelen comprend qu’il est parfois nécessaire d’investir davantage pour obtenir un rendement à plus long terme, comme c’est le cas pour les entreprises privées. Le résultat des investissements réalisés s’observe dès à présent : de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises viennent s’établir dans la ville. Groep Mechelen mène des projets originaux et innovants, qui permettent la coexistence positive de toutes les nationalités. ax Jadot, président du comité de direction et de l’Executive Committee de BNP Paribas Fortis a remis le trophée à Groep Mechelen.

En savoir plus sur l’Organisation Publique de l’Année

Ce prix est une initiative d’EY, il est organisé pour la 4ème fois en collaboration avec L’Echo/De Tijd et BNP Paribas Fortis. Vous trouverez plus d’informations sur le site d’EY.

Discover More

Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Vous êtes indépendant, exercez une profession libérale, démarrez ou dirigez une petite entreprise locale. Rendez-vous sur notre site dédié aux professionnels.

Vous êtes un particulier ? Rendez-vous sur notre site dédié aux particuliers .

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
Check
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Top