Article

30.10.2020

Quelles entreprises belges ont remporté les BVA Private Equity Awards ?

La Belgian Venture Capital & Private Equity Association (BVA) a décerné hier avec notre banque des prix aux entreprises ayant connu une croissance remarquable grâce au private equity ou au venture capital.

Nous avons eu le plaisir, en tant que partenaire de la BVA et cofondateur des Private Equity Awards, de participer à cette cérémonie pour la troisième fois. Notre banque était le maître de cérémonie de l'événement, entièrement digital cette année, et siégeait dans le jury.

Nous avons eu le plaisir, en tant que partenaire de la BVA et cofondateur des Private Equity Awards, de participer à cette cérémonie pour la troisième fois. Notre banque était le maître de cérémonie de l'événement, entièrement digital cette année, et siégeait dans le jury.

Le jury a eu la tâche difficile de chaque fois désigner un gagnant parmi les trois entreprises nominées, et ce, pour chacune des trois catégories – Venture, Growth et Buy-out.

Et les gagnants sont...

  • iSTAR Medical de Wavre (Venture)
    Avec iSTAR Medical, le jury a récompensé une société de technologie médicale qui développe des implants pour le traitement du glaucome. Il s'agit d'une maladie complexe entraînant des lésions du nerf oculaire et ainsi une perte progressive et irréversible de la vue. Le produit le plus important d'iSTAR Medical est un dispositif de chirurgie micro-invasive («MINIject»), utilisé jusqu'à présent chez plus de 100 patients dans le cadre de tests cliniques. Les résultats très positifs confirment le potentiel de MINIject. L'approche de gouvernance professionnelle de l'entreprise et le choix stratégique de rester financièrement indépendante des grands groupes pharmaceutiques à ce stade ont également convaincu le jury.

    iStar Medical l'a emporté dans la catégorie «Venture company of the Year» face à PDC*line Pharma et à Unifly.

  • Cegeka, de Hasselt (Growth)
    Cegeka, un fournisseur européen de solutions IT de premier plan, s'est démarqué par sa remarquable capacité d'adaptation technologique. Au cours des dernières décennies, l'entreprise a réalisé un trajet de croissance continue en termes de chiffre d'affaires et de résultat en faisant évoluer son offre de produits et de services parallèlement à la mutation rapide des besoins des clients. De bonnes acquisitions ont été réalisées suivant un calendrier pertinent. Au cours des cinq dernières années, l'emploi (organique et par acquisition) a augmenté de pas moins de 80%, pour atteindre quelque 6000 collaborateurs. Enfin, le jury a estimé que l'actionnaire principal familial avait ouvert intelligemment le capital en vue de la continuité et de la croissance de Cegeka.

    Cegeka l'a emporté dans la catégorie «Growth company of the Year» face à CluePoints et à OncoDNA.

  • Destiny de Zaventem (Buy-out)
    Cette entreprise à la croissance rapide et rentable était encore une start-up en 2008 qui réalisait ses activités depuis la chambre à coucher des frères Daan et Samuel De Wever. Douze ans plus tard, cette entreprise de cloud et de télécommunications a un chiffre d'affaires attendu de 95 millions d'euros et un EBITDA de 15 millions d'euros, soit une multiplication par cinq depuis 2016. Le jury a apprécié la vision claire et la stratégie à suivre sur le plan de la communication cloud et de sa transparence à ce propos. En développant sa propre technologie, Destiny se rend moins dépendante des grands acteurs télécoms. Un partenariat solide et fructueux avec un premier investisseur private equity a transformé Destiny, qui est passée d'une entreprise locale en un véritable acteur au Benelux. Avec l'arrivée du nouveau partenaire private equity, l'expansion européenne se précise.

    Destiny l'a remporté dans la catégorie «Buy-out company of the Year» face à Amadys et à CID LINES.

Félicitations aux heureux gagnants!

Envie d'en savoir plus sur les entreprises lauréates? Lisez ici le communiqué de presse de la Belgian Venture Capital & Private Equity Association (BVA).

En savoir plus sur le private equity comme solution de financement pour les entreprises en croissance? Cliquez ici.

Article

29.10.2020

Regardez en direct les BVA Private Equity Awards !

Ça y est, c’est aujourd’hui à 17h…. La Belgian Venture Capital & Private Equity Association (BVA) remettra, en collaboration avec notre banque, les awards récompensant les entreprises belges soutenues par du private equity ou du venture capital. Suivez le show via notre livestream.

En tant que partenaire de la BVA et cofondateur des Private Equity Awards, nous attendons cette troisième édition avec impatience. Notre banque accueille l’événement qui, vu les circonstances exceptionnelles, sera un show digital et siège également au jury.

Quelles entreprises repartiront avec les awards ? Ne ratez pas l’annonce des vainqueurs et suivez l’événement via le livestream. Qui sont les nominés ?

Nous leur souhaitons beaucoup de succès !

Cliquez sur le bouton ci-dessous à partir de 17h afin de suivre le show. Veuillez noter que le lien sera actif à partir de 16h55, 5 minutes avant le début du show.

En savoir plus sur les BVA Private Equity Awards? Cliquez ici.
En savoir plus sur le private equity comme solution de financement? Cliquez ici.

Article

22.10.2020

Les nominés ‘Buy-out’ des BVA Private Equity Awards!

Le jeudi 29 octobre, en collaboration avec la Belgian Venture Capital & Private Equity Association (BVA), nous récompenserons des entreprises belges performantes qui ont fait appel au private equity ou venture capital pour financer leur croissance. En raison des circonstances actuelles, un show en ligne sera organisé.

En tant que partenaire de la BVA et cofondateur des Private Equity Awards, nous sommes fiers de participer pour la 3e fois à cette remise. Notre banque hébergera l’événement et siégera au jury. Il y a 3 catégories de prix: «Venture Company of the Year», «Growth Company of the Year» et «Buy-out Company of the Year».

Après vous voir présenté les deux premières catégories, nous avons le plaisir de vous annoncer les nominés de la catégorie Buy-out Company of the Year:

  • Amadys propose des solutions d’équipements de réseaux passifs pour les réseaux de services publics y compris les réseaux télécom fixes et mobiles, les réseaux d’eaux, de gaz et d’électricitétant pour les acteurs industriels en Belgique que dans les pays voisins.
  • CID LINES est un leader dans les désinfectants luttant contre les maladies animales infectieuses. La gamme de produits du groupe comprend une variété de médicaments vétérinaires et une gamme complète de solutions de biosécurité de haute qualité pour les procédures de désinfection et de nettoyage en milieu agricole.
  • Destiny SA est un fournisseur de solutions de communication cloud sécurisées et offre aux entreprises innovantes des services de communication cloud et UcaaS (un service qui rationalise tous les outils de communication d'entreprise). Destiny est le leader des opérateurs alternatifs de télécommunications et le quatrième opérateur B2B en Belgique.

Découvrez les entreprises nominées dans cette petite vidéo. Nous leur souhaitons bonne chance à toutes!

Vous voulez savoir qui l’emportera? Save the date!

Cette année, la remise des prix physique sera remplacée par un événement en ligne diffusé le jeudi 29 octobre 2020 à 17h. Bloquez donc cette date dans votre agenda !

En savoir plus sur les BVA Private Equity Awards? Cliquez ici.
En savoir plus sur le private equity comme solution de financement? Cliquez ici.   

Article

18.10.2019

Les BVA Awards mettent à l’honneur des entreprises talentueuses et le private equity

Quelles sont les entreprises belges qui, avec le soutien du private equity ou du venture capital, ont connu une croissance remarquable ?

Après le succès de la première édition des BVA Awards en 2018, initiée par BNP Paribas Fortis, également partenaire hôte, l’expérience a été rééditée cette année. En Belgique, le capital-investissement apparaît encore sous-utilisé par rapport à la plupart de nos pays voisins. C’est pourquoi l’association belge du « private equity » (Belgian Venture Capital & Private Equity Association - BVA) a voulu, par ce prix, mettre à l’honneur ces entreprises qui font appel au private equity et réalisent une croissance exceptionnelle.

Le capital-investissement peut être sollicité tout au long du cycle de développement d'une entreprise, trois prix ont donc été décernés dans trois segments distincts : Venture, Croissance et Buy-Out. Le succès des entreprises lauréates est la meilleure preuve que les partenariats noués entre des fonds de « private equity » et des entreprises à fort potentiel peuvent se révéler fructueux. Le 3 octobre dernier, la société d’analyse de données médicales icometrix a décroché le prix dans la catégorie Venture ; le trophée de la catégorie Croissance a été remporté par Guardsquare, le spécialiste de la sécurité des applications, tandis que celui du Buy-out était décerné au leader des thérapies naturelles, Inula .

Découvrez leur portrait :

icometrix, solutions d’intelligence artificielle pour l’imagerie cérébrale

Basée à Louvain, la scale-up icometrix est spécialisée dans l'intelligence artificielle appliquée à l’imagerie cérébrale. En mai 2019, elle a levé 16 millions d'euros supplémentaires auprès de Capricorn Venture Partners, entre autres. Sa solution « icobrain » est capable d’analyser et de quantifier des données extraites d’images du cerveau pour des patients atteints d’affections neurodégénératives, telles que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie et la démence. Plus de 100 hôpitaux et centres d’imagerie dans le monde utilisent déjà la technologie d'icometrix pour l'analyse de 75 000 scans et IRM du cerveau.

Guardsquare, une croissance exponentielle

Cette tech start-up est le gardien mondial des applications mobiles. Fondée en 2014 par Heidi Rakels, ex-judoka et programmeuse de logiciels, et son mari Eric Lafortune, cerveau technologique de la création de Guardsquare, qui sécurise aujourd’hui 4 milliards d'applications mobiles. Après un premier investissement du pionnier de la haute technologie Jurgen Ingels, les fondateurs ont vendu la majorité des actions au début de cette année à Battery Ventures aux Etats-Unis pour 29 millions de dollars. Le succès de cette entreprise n'est pas passé inaperçu : le consultant Deloitte l'a qualifiée de start-up technologique à la croissance la plus rapide du pays et le 8 octobre, Guardsquare a été sacrée « Scale-up of the Year ».

Inula, “success story” dans les thérapies naturelles

Acteur incontournable des remèdes à base de plantes (aromathérapie, gemmothérapie et fleurs de bach), Inula a été racheté fin 2018 par le fonds d'investissement français Ardian qui en est devenu l’actionnaire majoritaire. Le fonds belge Vendis Capital, de même que Dominique Baudoux (fondateur et président) et Sergio Calendri (CEO) sont toutefois restés à bord. Le montant de la transaction aurait atteint plus de 550 millions d'euros. Il s'agit de l'une des plus importantes opérations de private equity (pour les sociétés non cotées) de ces dernières années en Belgique.

Didier Beauvois, Head of Corporate Banking BNP Paribas Fortis: « Pour notre banque, le private equity est le parfait instrument pour dynamiser l’économie belge. Depuis plus de 30 ans, nous offrons aux entreprises des perspectives de développement, et ce, à chaque étape de leur cycle de vie, que ce soit des start-ups en phase de démarrage, par le biais d'investissements dans des fonds de capital-risque, ou des entreprise établies, via des participations minoritaires directes. Nous sommes intimement convaincus du potentiel de croissance de cette solution de financement et nous sommes heureux de mettre à l’honneur les entreprises qui y recourent. »

 

Découvrez en images cette solution de financement et les gagnants des BVA Awards 2019.

 

Vous êtes entrepreneur et souhaitez en savoir plus sur cette solution de financement ? Consultez notre offre private equity
Article

09.05.2016

Private equity : un concept qui couvre plusieurs choses

Le private equity peut aussi être une solution pour les PME lorsque celles-ci souhaitent renforcer leurs fonds propres ou financer leur croissance. Mais comment attirer des investisseurs en private equity ? Et comment ceux-ci procèdent-ils ?

Le private equity peut prendre diverses formes. Quelles sont les techniques d'investissement qui se cachent derrière ce terme et dans quels cas sont-elles utilisées ?

Private equity

Le private equity, ou capital-investissement, est un instrument par lequel BNP Paribas Fortis Private Equity acquiert, seule ou en collaboration avec d'autres investisseurs, une participation dans une entreprise. Il ne s'agit pas d'un investissement passif, mais bien d'un actionnariat actif : l'objectif est d'établir un partenariat sur le long (ou moyen) terme. Concrètement, cela signifie que FPE est représentée au Conseil d'administration = en tant qu'actionnaire minoritaire, elle peut participer aux décisions stratégiques et financières de l'entreprise et/ou l'aider à se professionnaliser davantage.

Après quelques années, FPE sort du capital de l'entreprise. Les modalités précises du retrait sont définies en concertation avec les autres actionnaires. Ces derniers peuvent, par exemple, reprendre la participation, mais FPE peut également la céder à un autre investisseur en private equity ou à un acteur industriel.

Diverses raisons peuvent pousser une entreprise à vouloir attirer de nouveaux capitaux. Souvent, son objectif est de financer sa croissance, que celle-ci passe par une augmentation de capacité, une internationalisation ou des acquisitions. L'avantage pour l'entreprise est qu'elle n'a, dans ce cas, pas besoin d'injecter de nouveaux fonds privés ou de s'endetter outre mesure. Cette solution peut aussi être utilisée dans le cadre d'une cession d'entreprise ou d'un rachat, éventuellement partiel, de parts d'actionnaires familiaux ou moins actifs.

Venture capital

Le venture capital, ou capital-risque, est une forme de private equity axée sur le financement de jeunes entreprises de haute technologie, présentant généralement des perspectives de croissance très prometteuses. FPE est surtout active dans le venture capital via des investissements dans des fonds de capital-risque dans le milieu universitaire.

Financement Mezzanine

Le financement mezzanine, appelé aussi quasi-fonds propres, est un prêt subordonné à long terme pour lequel aucun remboursement intermédiaire n'est exigé. L'entreprise doit rembourser en une seule fois (« bullet »). Ces caractéristiques rendent le financement mezzanine plus risqué et donc plus cher qu'un prêt classique avec une échéance plus courte, un schéma d'amortissement et des sûretés.

L'entreprise doit cependant générer suffisamment de rendement et de liquidités pour pouvoir faire face aux charges d'intérêt. Pour la banque, la rémunération est composée des éléments suivants :

  • Les intérêts cash : intérêts payés sur une base régulière pendant la durée du financement.
  • Le Payment in kind (PIK) : intérêts capitalisés qui ne sont pas payés en cash pendant la durée du financement, mais qui sont ajoutés au capital et sont donc remboursés en même temps que le principal.
  • Warrant : instrument qui donne au prêteur mezzanine le droit d'acquérir ultérieurement un petit pourcentage du capital de l'entreprise, ce qui lui permet de bénéficier d'une source de rémunération variable.

La proportion exacte entre ces différents éléments dépend de la nature de l'entreprise, de ses projets d'avenir et des accords pris avec le bailleur de fonds. Ainsi, une organisation qui génère beaucoup de liquidités pourra supporter des intérêts cash plus élevés, alors qu'une entreprise avec d'importants besoins de fonds de roulement optera plutôt pour des intérêts PIK plus élevés ou davantage de warrants.

Le financement mezzanine est souvent utilisé par des entreprises en déficit de financement, c'est-à-dire que leur besoin d'investissement ne peut être entièrement couvert par les fonds propres ou via un financement classique par endettement. Une entreprise peut également opter pour cet instrument lorsqu'elle n'a pas besoin d'un apport de capitaux externes, notamment parce qu'elle dispose de suffisamment de fonds propres ou parce qu'elle ne souhaite pas ouvrir son capital à de nouveaux actionnaires.

Discover More

Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Top