Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

15.10.2018

Easyfairs est l’Entreprise de l’Année 2018

Easyfairs succède à Spadel au titre de l'Entreprise de l'Année. Elle est accompagnée dans la victoire par Newpharma, qui a reçu le prix de la Scale-up de l’Année.

Avec Thomas Van Hamme en maître de cérémonie et Joan Condijts de l’Echo aux commandes des débats, la 23e édition de ce concours prestigieux organisé par EY, en collaboration avec l’Echo et BNP Paribas Fortis, a tenu toutes ses promesses !

C’est des mains du Premier ministre Charles Michel qu’Eric Evrard, CEO d’Easyfairs, a reçu le trophée de l’Enterprise de l’Année ! Jérôme Gobbesso, CEO et co-founder de Newpharma, a, quant à lui, reçu le trophée des mains de Willy Borsus, Ministre-Président de la Wallonie.

Easyfairs, le Ryanair des foires et salons !

Eric Everard, fondateur et CEO d’Easyfairs, a commencé l’aventure en lançant le premier salon européen de l’étudiant depuis son kot à Louvain-la-Neuve. Et quel chemin parcouru depuis lors ! En 30 ans, l’entreprise n’a cessé de grandir en s’attaquant à différents marchés comme la Scandinavie en 2011 ou aux Pays-Bas en 2016.

Easyfairs a imaginé son ‘business model’ en 2004 en proposant des formules « tout compris » et low cost qui a permis à l’entreprise de lancer une centaine de salons BtoB aux quatre coins de l’Europe. En d’autres mots, Easyfairs est devenue le Ryanair des foires et salons… Et le succès est au rendez-vous ! L’entreprise belge organise aujourd’hui 218 foires par an à travers 17 pays, emploie 752 personnes et enregistre un chiffre d’affaires de 161,5 millions d’euros !  

Comme le souligne enfin Laurent Levaux, président du jury : « Le business modèle est ambitieux et surtout innovant en permanence, entraînant une croissance du chiffre d’affaires de 15 % par an. Le jury a été séduit par cette belle histoire de start-up, petit acteur Belge il y a 30 ans, arrivé aujourd’hui dans le Top15 mondial des organisateurs de salons en conservant son QG à Bruxelles. Et Easyfairs a encore devant elle de belles perspectives de croissance ! »

Du côté de la Scale-up de l’Année, le vote du jury s’est porté sur Newpharma : « Partant d’une page blanche, Newpharma a réussi à créer un modèle disruptif d’e-commerce dans un marché pourtant très traditionnel. En quelques années, la société a imposé sa marque et généré un nombre d’emplois très significatif », explique Pierre Rion, président du second jury.

La pharmacie du futur

Le titre de la Scale-up de l’Année a été attribué à Newpharma, spécialisé dans l’e-commerce pharmaceutique. Elle doit son succès à une logistique spécifique optimale et la capacité de livrer en 24 heures la majorité des commandes passées avant midi !

Avec 1.000.000 de patients, 30.000 produits en vente, une croissance annuelle de 50 %, le titre de meilleur webshop belge de l’année 2018, 2.500 colis livré par jour en 2017, Newpharma n’en finit plus d’affoler les stat’s ! Né en 2008, l’entreprise liégeoise s’impose aujourd’hui comme l’un des leaders européens sur le marché très concurrentiels des pharmacies en ligne ! Depuis son entrepôt de 8.000 m² situé à Wandre, Newpharma livre des médicaments sans prescription et des produits de parapharmacie vers 12 pays européens !

Elle est un digne successeur de Trasis, le lauréat 2017, et devance, cette année, Aproplan, Qover et Skylane Optics, trois autres jeunes entreprises à fort potentiel de croissance.

Didier Beauvois, Head of Corporate Banking : « Chaque année, les candidats au prix de Scale-up de l’Année et de l’Entreprise de l’Année m’épatent de plus en plus. Les entreprises, qu’elles soient jeunes pousses ou bien établies, composent l’essence même de notre économie. Leur développement, leurs idées, leurs investissements contribuent à son dynamisme et à sa santé, sources de prospérité et de bien-être social. Depuis plus de 20 ans, nous sommes fiers d’être partenaire de cet évènement qui consacre les meilleures entreprises belges. Leur réussite est une source d’inspiration pour les jeunes générations d’entrepreneurs. »

Lisez le communiqué de presse

Retrouvez les photos de la soirée

Découvrez la vidéo d’Easyfairs

 

Actualités

03.07.2020

La banque investit dans un fonds universitaire européen

BNP Paribas Fortis Private Equity investit dans le fonds « VIVES Inter-University Fund », un fonds universitaire européen créé par l’UCLouvain via sa société de transfert de technologies, Sopartec. Ce fonds pourra investir dans des spin-offs issues de cinq universités de rang mondial. L’objectif de ce fonds est d’accélérer la recherche au profit de toutes et tous, soit transformer les résultats de la recherche scientifique européenne de pointe en projet entrepreneurial à haut potentiel avec un fort impact sociétal.

Aux côtés d’autres investisseurs, BNP Paribas Fortis Private Equity investit ainsi dans ce fonds doté de 32 millions d’euros, et dont l’objectif est d’atteindre les 50 millions.

« L’investissement dans le VIVES Inter-University Fund s’inscrit pleinement dans l’implication active que BNP Paribas Fortis souhaite démontrer dans des initiatives liées à l’université.  Pas seulement pour générer des opportunités cross-sell, mais aussi pour renforcer notre image en tant que moteur d’innovation et d’entrepreneuriat dans le paysage économique belge », précise Mireille Kielemoes, Managing Director Private Equity de BNP Paribas Fortis.

Découvrez-en plus sur VIVES Inter-University Fund dans le communiqué de presse FR / EN

Actualités

01.07.2020

Le marché du travail chamboulé par la pandémie

Le coronavirus a changé la manière dont nous vivons, mais aussi dont nous travaillons. Arne Maes,  Economic Advisor, met le curseur sur le travail dans le dernier billet publié sur le blog de Koen De Leus.

Télétravail, chômage temporaire, visioconférence… la crise sanitaire a rapidement et radicalement changé notre manière de travailler. A court ou à long terme ? C’est ce qu’analyse Arne Maes, Economic Advisor, sur le blog de Koen De Leus en comparant les chiffres du télétravail avant, pendant et après la crise et en mesurant et estimant la baisse du chômage temporaire. 

Découvrez « La traversée du désert du marché du travail » sur le blog de Koen De Leus.

Actualités

25.06.2020

La Belgique relance son économie. Et si le virus reprend ?

La Belgique a perdu une place à l’indice Futureproof et sa relance économique dépend aussi du risque d’une deuxième vague. Koen De Leus Chief Economist de BNP Paribas Fortis, analyse ces éléments dans ses deux derniers billets sur son blog. 

Avec la crise économique, financière et sanitaire actuelle, la Belgique accuse le coup, comme beaucoup d’autres économies qui dépendent de la mondialisation. Notre pays a d’ailleurs perdu une place à l’indice FutureProof qui mesure la performance dans quatre domaines : productivité, marché du travail, pouvoirs publics et environnement général. La Belgique recule ainsi de la 15e à la 16e place sur les 27 pays de l’UE. Sur son blog, Koen De Leus, Chief Economist de BNP Paribas Fortis, analyse les raisons de ce basculement et incite à « profiter » de la crise pour améliorer l’indice à long terme. 

La crise du coronavirus a bien évidemment un rôle dans tout cela, et la relance économique du pays dépendra donc aussi du risque d’une deuxième vague de contamination. Un nouveau confinement mettrait à nouveau à mal l’économie belge. Immunité collective, taux de reproduction, distanciation… tous ces éléments ont un rôle à jouer comme le précise toujours Koen De Leus dans un autre billet sur son blog.

Découvrez le blog de Koen De Leus

Actualités

23.06.2020

Quelles perspectives économiques pour le second semestre ?

Koen De Leus,  Chief Economist, et Philippe Gijsels, Chief Strategy Officer de BNP Paribas Fortis, présentent leur vision macroéconomique pour les six prochains mois. 

Si l’épidémie n’est pas encore totalement derrière nous, le monde, l’Europe et la Belgique ont déjà entamé leur déconfinement faisant apparaitre l’ampleur de la crise. La Belgique est, avec la France, l’Espagne et l’Italie, un des pays les plus touchés.

Koen De Leus,  Chief Economist, et Philippe Gijsels, Chief Strategy Officer de BNP Paribas Fortis, présentent leur vision macroéconomique pour le second semestre 2020 et expliquent également comment celle-ci se traduit dans la stratégie de placement de BNP Paribas Fortis.

Comment se dessinent la politique mondiale et belge de riposte économique au COVID-19, comment a évolué et évoluera la Bourse, les matières premières et les devises, comment pourrait s’amorcer la reprise à court comme long terme… ?

Découvrez-en plus dans le communiqué de presse

Actualités

See all news

Discover More

Top