Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

08.07.2016

Le ralentissement de la productivité: la nouvelle norme?

Pourquoi la croissance économique est-elle à la traîne dans notre pays ? Réponses avec Arne Maes, economic advisor chez BNP Paribas Fortis.

La croissance économique belge ralentit depuis des décennies. Mais notre pays n'est pas le seul dans le cas. Pratiquement tous les pays industrialisés ont connu ce sort dont les causes sont en grande partie similaires.

C'est ainsi que le passage graduel de l'industrie manufacturière au secteur des services comme activité économique principale a conduit au ralentissement de la croissance dans les pays concernés. Le progrès technologique, qui permet au secteur manufacturier d'augmenter sans cesse l'efficacité de la production, est un effet beaucoup moins prononcé dans le secteur des services. Dès lors, le taux d'emploi en hausse dans ce secteur agit, également comme un frein sur la croissance globale.  

Qu'en est-il en Belgique ?

Dans notre pays, la hausse de la productivité du travail progresse beaucoup plus lentement que chez nos voisins.  Depuis les années de crise, c'est surtout la baisse de la productivité dans le secteur des services qui frappe, particulièrement influencée par les services non commerciaux comme l'enseignement, la santé et les activités publiques.

Les piètres prestations de la Belgique peuvent s'expliquer, en partie, par l'absence d'entreprises d'innovation technologique (à l'intérieur de nos frontières).  L'importance relative de ces secteurs à forte croissance de l'économie belge s'est en effet réduite ces dernières années, ainsi que leur contribution à la recherche et au développement.

Un certain nombre de tendances qui ont historiquement contribué à la croissance économique arrivent également en fin de cycle.

Les chaînes de valeur mondiale, comme on les appelle, dans lesquelles les multinationales envoient leurs produits de continent en continent, comme étapes du processus de production, ont gagné en importance. L'augmentation de la spécialisation locale a, ces dernières années, permis d'enregistrer d'importants gains d'efficacité. La Belgique, économie largement tournée vers le commerce international, a toujours été un précurseur dans ce domaine, même si la spécialisation forcenée des tâches atteint, aujourd'hui, un plafond naturel.

L'augmentation du degré de scolarisation de la population belge atteint également, peu à peu, ses limites, de sorte qu'on ne peut plus attendre de contribution à la croissance de ce côté-là.

La nouvelle normalité ?

Un certain nombre des évolutions évoquées ci-dessus sont irréversibles et la croissance n’est pas une fin en soi. Mais il existe des solutions pour relancer le moteur qui tousse.

Pour améliorer les perspectives à long terme, il faut investir. Les entreprises ont besoin de sécurité juridique et de transparence. À ce sujet, les révisions en cours de la Loi Major et de l'Excess Profit Rulings n'inspirent guère confiance.

Sans compter que, ces dernières années, les investissements publics se sont fortement réduits, souvent sous le couvert de l'inévitable assainissement des finances. On ne peut continuer à vider de leur substance les infrastructures actuelles. Même en temps d’exercice budgétaire difficile, les projets à forte valeur ajoutée sont autosuffisants, davantage encore dans la situation actuelle de taux historiquement faibles.

En outre, Bruxelles et Anvers figurent toutes deux dans le top 5 en matière de problèmes de circulation. Il faut absolument redessiner le réseau actuel et les incitants financiers qui favorisent l’utilisation individuelle d’un véhicule.

Malgré quelques signes positifs, le taux d'emploi, à 67 %, reste bien en-dessous de celui de nos voisins. Plus tôt cette année, le FMI a mis le doigt sur la plaie : certains groupes de population (les plus âgés, les migrants) trouvent encore difficilement leur chemin sur un marché du travail belge fragmenté. De son côté, la Commission Européenne a encore dénoncé, dans ses dernières « country specific recommendations », le manque de flexibilité. Là aussi, de nouvelles réformes s'imposent.   

C'est un fait : la nouvelle normalité apporte son lot de nouveaux défis. Il est possible de renouer avec une croissance plus élevée si l'on se concentre sur des investissements autosuffisants et des réformes structurelles.

Actualités

01.08.2019

Groupe BNP Paribas, résultats du 2eme trimestre 2019

L’activité de BNP Paribas est en hausse ce trimestre dans un contexte où la croissance économique reste positive en Europe mais s’est ralentie, induisant des anticipations de poursuite de l’environnement de taux bas.

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas : « BNP Paribas réalise au premier semestre un résultat en hausse, à 4,4 milliards d’euros. Les revenus augmentent grâce à la progression de l’activité dans les pôles opérationnels. Les frais de gestion sont bien maîtrisés et bénéficient du plan de transformation, ce qui permet de dégager un effet de ciseau positif. Le ratio de «common equity Tier 1» augmente à 11,9 %, illustrant la solidité du bilan. Les nouvelles expériences digitales déployées pour la clientèle sont un succès et le Groupe met activement en pratique sa politique ambitieuse d’engagement dans la société. »



Découvrez les résultats en une page
Le communiqué de presse

 

Actualités

24.07.2019

Guider les pays vers la reforestation

Et si replanter des arbres était un moyen de sauver le climat ? C'est la théorie d’une équipe de chercheurs dont fait partie le Belge Jean-François Bastin, qui publie une étude dans la prestigieuse revue Science ainsi qu’une carte permettant aux différents pays de prendre des engagements réalistes en matière de reforestation.

Conscient des solutions naturelles de régénération et de capture du carbone, BNP Paribas Fortis a conclu un partenariat avec WeForrest. Concrètement, depuis 2017, 64000 arbres ont déjà été plantés en Zambie via cette ONG. Une contribution modeste qui va dans la bonne direction!

Lire l’article complet

Sources : RTBF.BE, GOODNEWSNETWORK, WORLD ECONOMIC FORUM
Actualités

17.07.2019

The World’s Best Bank for Corporate Responsibility

Depuis plus de 25 ans, Euromoney, publication de référence en matière de finance internationale, met en avant les meilleures banques dans plusieurs catégories. Cette année, BNP Paribas a été désigné 'The World’s Best Bank for Corporate Responsibility'.

Antoine Sire, directeur de l'Engagement BNP Paribas : "Cette distinction récompense le travail de tous les collaborateurs du Groupe BNP Paribas engagés aux côtés des clients pour construire un nouveau modèle de banque, innovant et inclusif ". 

En 2017, le Groupe a créé une direction de l’Engagement d’entreprise pour faire de la finance durable, de la responsabilité sociale et environnementale et de l’inclusion, des atouts pour BNP Paribas. Depuis, toutes les entités du Groupe ont multiplié les initiatives pour accroître l’impact positif de leurs activités sur l’environnement et l’inclusion sociale, avec une attention particulière portée à la jeunesse, l’entrepreneuriat social et les communautés locales. 

"Cette reconnaissance de BNP Paribas souligne les efforts déployés dans les différents pays", ajoute Wilfried Remans, Head of CSR & Public Affairs chez BNP Paribas Fortis. "La Belgique a toujours joué un rôle de pionnier dans ce domaine, d’une première politique sectorielle de défense en 2005 à une stratégie complète en matière de produits d’investissement socialement responsable aujourd'hui, en passant par le conseil aux entreprises en matière de transition énergétique."

En plus d’être désignée ‘Meilleure banque au monde pour sa responsabilité d’entreprise 2019’, BNP Paribas a également reçu 3 autres trophées lors de la cérémonie de remise de prix qui s’est déroulée à Londres, ce mercredi 10 juillet 2019 : 

  1. World’s Best Bank for Corporate Responsibility
  2. Luxembourg’s Best Bank
  3. Western Europe’s Best Bank for Financing
  4. Western Europe’s Best Bank for Transaction Services

Plus d'infos

Actualités

27.06.2019

Saisir les opportunités business des ODD, suivez le guide !

Mis à l’agenda par l’ONU en 2015, les fameux Objectifs de Développement Durable (ODD) visent à éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. Déclinés en 169 cibles à atteindre, ils reposent sur les actions conjuguées des gouvernements, de la société civile et des acteurs économiques. Le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) estime en outre que leur réalisation à l’échelle mondiale pourrait générer des opportunités de plusieurs milliards de dollars ainsi que la création de nombreux emplois à l’horizon 2030. Mais reste une question centrale : comment traduire ces ambitions en réelles opportunités commerciales ?

Pas à pas, dans un but commun

C’est dans ce sens que le WBCSD — une coalition de 190 entreprises internationales, unies par leur engagement pour le développement durable — a conçu un outil pour les dirigeants : le « CEO Guide to the Sustainable Development Goals ». Un contenu riche en enseignements, entre autres pour comprendre le rôle que peuvent jouer les entreprises. Mais aussi pour comprendre les implications des ODD sur la dimension business. Autrement dit ? Prendre conscience du risque de l’inaction, saisir les opportunités, utiliser l’information pour une meilleure gouvernance et reconnaître le besoin de collaborer avec l’ensemble des autres acteurs. Des piliers essentiels pour mener des actions à l’échelle mondiale et faire bouger les lignes, puisque comme le dit l’adage… l’union fait la force.

Actualités

See all news

Discover More

Top