Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

02.10.2017

Scholen van morgen: 85 % des écoles déjà construites

En 2007, le gouvernement flamand lançait 'Scholen van Morgen', un partenariat public-privé avec BNP Paribas Fortis et AG Real Estate, pour remédier au déficit de nouvelles infrastructures scolaires en Flandre. Dix ans plus tard, la construction de 141 des 165 écoles – soit 85 % – prévues au programme a déjà été finalisée. 

L'accord conclu dans le cadre du partenariat portait initialement sur la construction (90 %), la rénovation (10 %) et l'entretien, pour une durée de 30 ans, de 165 écoles avant fin 2020. AG Real Estate s'était engagé à faire office de maître d'ouvrage et à gérer tous les aspects opérationnels du projet, et BNP Paribas Fortis, alors Fortis Banque, à fournir un financement à long terme de 1,5 milliard d'EUR – montant qui a été repris en 2016 par la Région flamande – et un crédit de construction de 700 millions d'EUR avec une série d'autres partenaires.

"Au départ, toutes les parties concernées avaient sous-estimé le temps qu'il faudrait pour lancer le programme et obtenir la totalité des permis de bâtir, qui ont été délivrés 18 à 24 mois plus tard que prévu", raconte Gilles Masson (Infrastructure Project Finance), responsable du projet au sein de la banque. "Mais ensuite, tout s'est déroulé comme prévu, et c'est évidemment une grande satisfaction."

17 écoles supplémentaires

Aujourd'hui, dix ans après le lancement du projet, 141 nouvelles écoles – dont une dizaine de bâtiments passifs – ont déjà vu le jour, pour une capacité totale d'accueil de 93.367 élèves, et une vingtaine d'autres chantiers sont en cours. Une bonne nouvelle, d'autant que le projet a pris de l'ampleur en 2016 à la suite d'une décision du gouvernement fédéral.

"L'année dernière, la TVA sur les écoles a été réduite de 21 à 6%, et le gouvernement flamand a décidé d'attribuer les économies générées par cette baisse à la construction d'un plus grand nombre de 'Scholen van Morgen'. Le coût total de l'investissement initial a pu être réduit de 160 millions d'EUR, et cette somme servira à la construction de 17 écoles supplémentaires, entre fin 2017 et fin 2022", explique Gilles Masson.

Des écoles heu-reuses!

"Le feed-back que nous recevons de la part des écoles concernées (enseignement primaire et secondaire, de type général, technique ou spécialisé, ndlr) est évidemment très positif", poursuit Gilles. "Ce qu'elles apprécient particulièrement, en général, c'est de ne pas devoir gérer elles-mêmes la construction des bâtiments et les nombreuses tâches administratives qui y sont liées – sélection des entrepreneurs, obtention des permis nécessaires, etc. Et aussi que chaque édifice soit construit en fonction de leurs besoins et de leurs attentes, pour mener leur projet pédagogique dans des conditions optimales."

Au terme du projet, qui devrait s'achever lors du dernier trimestre 2022, ce seront donc 182 écoles qui auront été construites. Pour un total de 710.000 m², et pour le plus grand plaisir de 133.000 élèves du Nord du pays.

EN SAVOIR PLUS

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site (uniquement disponible en néerlandais, avec certaines pages en anglais) de 'Scholen van morgen'.

Un aperçu de tous les chantiers y est notamment disponible.

Actualités

22.03.2019

Smart city : les projets de mobilité sont prioritiaires

Comment notre banque voit-elle l’évolution des villes intelligentes en Belgique ? Interview de Didier Beauvois à l’occasion du Agoria Smart Cities Forum.

La prise de conscience est forte. De nombreuses entreprises et organisations publiques nous présentent des projets afin d’améliorer la mobilité, la gestion des déchets mais aussi l’immobilier des villes de demain.

En tant que banque, BNP Paribas Fortis peut jouer un rôle de catalysateur. C’est pourquoi, nous avons créé un Sustainable Business Competence Centre afin de soutenir les institutions dans leur transition vers un monde plus durable,  l’une de nos priorités stratégiques et celle de nombreuses villes belges, qui n’ont pas à rougir grâce à leurs homologies européennes.

Lire l’interview complète

Votre entreprise peut-elle fournir la technologie pour réaliser des projets ambitieux de villes intelligentes ? Inscrivez-vous à l’Agoria Smart Cities Forum 2019

 

Source : Agoria

Actualités

15.03.2019

Le monde du textile s’engage pour la planète

Fibres synthétiques, consommation d’eau pour la production du coton, utilisation de pesticides, ravages de la « fast fashion » ou encore hausse des émissions de CO2, la mode est devenue l’un des secteurs les plus polluants de la planète. Un sacre peu glorieux… 

Comme bon nombre d’autres secteurs, la révolution « durable » semble heureusement en marche. Signe majeur de cette prise de conscience : l’engagement en faveur du climat de la part de grandes marques de l’industrie de la mode lors de la dernière COP24. Au total, 43 entreprises - de Adidas à H&M en passant par Inditex (Zara, Bershka, etc.) -  ont signé la « Charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique ».

Un signal fort de la part du secteur, puisque ces grandes enseignes s’engagent formellement à lutter contre le changement climatique et en faveur de l’environnement. Concrètement ? Vu leurs poids respectifs, ces entreprises doivent jouer un rôle de locomotive pour emmener l’ensemble des acteurs du secteur. Une collaboration essentielle pour atteindre l’objectif « zéro carbone » à l’horizon 2050 (Accord de Paris).

Lors de groupes de travail, un dialogue sera installé afin d’aborder certaines questions clés : décarbonisation de la production, sélection de matériaux plus « green » et transport faible en carbone. Pour une mode plus éthique, l'un des enjeux sera aussi de renverser le règne de la « fast fashion », notamment grâce à des business model novateurs.  

La transition durable est en marche… aussi dans la mode !

Actualités

08.03.2019

Votre entreprise connaîtra-t-elle la consécration en 2019 ?

Posez votre candidature avant le 21 avril et vous succéderez peut-être à Easyfairs en tant qu’Entreprise de l’Année 2019 !

Pourquoi participer ?

Créé en 1996 à l’initiative d’EY en collaboration avec l’Echo et BNP Paribas Fortis, « l’Entreprise de l’Année » est un prix largement reconnu.

Pour Easyfairs, organisateur de salons et gestionnaire de halls d’exposition, sacrée en 2018, ce titre est avant tout une récompense pour toute l’entreprise. Comme l’explique son CEO Eric Everard : « C’est une grande émotion, un immense bonheur à titre personnel mais aussi pour les équipes, ces 750 personnes qui se lèvent tous les matins pour organiser 220 salons. » Le trophée n’est d’ailleurs pas rangé dans son bureau mais voyage dans la vingtaine de pays où Easyfairs est présente !

Les entreprises sont le moteur de l’économie

BNP Paribas Fortis en est convaincu et veut être bien plus qu’un simple spectateur. C’est pourquoi, nous soutenons l’événement depuis sa création. Didier Beauvois, Head of Corporate Banking BNP Paribas Fortis : « Nous vivons une période de mutations économique, technologique et sociale sans précédent qui bouleversent les modèles d’affaires, transforment les activités et les modes de consommation. Afin de rester dans la course, les entreprises doivent sans cesse se réinventer tout intégrant la durabilité dans leur stratégie afin de répondre aux enjeux sociétaux liés notamment à l’environnement. Notre mission est de les accompagner au mieux dans ce processus de transformation, car leur contribution est essentielle à la croissance de notre pays. Il est donc important pour nous de les mettre à l’honneur ainsi que leur dirigeant et leurs collaborateurs. »

Posez votre candidature

Votre entreprise répond-elle aux critères suivants ?

  • Le siège principal est situé en Belgique 
  • Elle emploie 30 personnes au minimum 
  • Votre chiffre d’affaires, votre effectif ou votre valeur ajoutée a enregistré une croissance significative au cours des 5 dernières années 
  • Votre management détient un intérêt manifeste dans le capital de la société

Pour en savoir plus sur la procédure de sélection et pour vous inscrire, surfez dès à présent sur le site d’EY (les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 avril) ! Et peut-être célébrerez-vous après Easyfairs, le titre d’Entreprise de l’Année lors de la soirée de remise des prix qui se tiendra le 7 octobre à Bruxelles.

Actualités

04.03.2019

Les virements instantanés sont une réalité chez BNP Paribas Fortis

Depuis début 2019, les entreprises belges peuvent effectuer et recevoir des paiements 24 h sur 24, 7 jours sur 7 et en quelques secondes. Finie donc la valse des dates-valeurs !

Des avantages, encore et encore...

Ces virements, appelés virements instantanés, peuvent être traités tout au long de l'année, jour et nuit, même les jours fériés et le week-end. Mieux ! L’argent apparaît sur votre compte en seulement quelques secondes, même s’il provient d’un compte d'une autre banque belge.

Recevoir vos paiements plus rapidement, c’est tout bénéfice pour votre trésorerie. Mais savoir que vos virements seront traités sans délai facilite également grandement la gestion de vos factures. En optant pour des paiements instantanés, les pouvoirs publics peuvent, quant à eux, améliorer sensiblement leurs services aux consommateurs.

Pour l’instant, le système ne concerne que les paiements entre banques participantes en Belgique* mais d’autres pays de la zone SEPA (espace unique de paiements en euros, Single Euro Payments Area ) viendront progressivement s’ajouter. Tel est du moins l’objectif de la Banque centrale européenne.

Cocorico belge !

Les virements instantanés traduisent l'importance croissante des opérations bancaires en ligne et mobiles, lesquelles mettent en avant l'expérience immédiate. A l’heure des réseaux sociaux où l’information se propage en temps réel, les virements classiques se comptent encore en jours ouvrables. L'actuel délai découle, en effet, du passage des transactions de banque à banque par une ‘chambre de compensation’ pour éviter les fraudes.

Cela fait donc des années que les banques belges investissent massivement dans de nouvelles technologies afin de pouvoir offrir un service immédiat sans lésiner sur la sécurité ! Aujourd’hui, notre pays peut se targuer d’une grande expertise en matière de technologie de paiement et de technologie financière en général. Une longueur d’avance qui nous permet de jouer un rôle de premier plan en Europe en matière de paiements instantanés.

Chez BNP Paribas Fortis, tout est prêt !

Les consommateurs et entreprises peuvent dès à présent recevoir des virements instantanés de la part d’autres entreprises et organisations publiques. Pour ce faire, celles-ci doivent simplement opter, dans notre plateforme bancaire en ligne Easy Banking Business, pour des ‘virements instantanés’.

Dans ce cas, quelques secondes suffisent pour que leur compte soit débité du montant souhaité et versé sur le compte du bénéficiaire. Pour réduire encore le risque de fraude, ce montant est actuellement limité à 50 000 EUR par jour et par compte.  Et si le compte à créditer est clôturé ? Plus de débit-crédit ; l’argent ne quittera pas votre compte. Rien que des avantages ! Profitez-en : les virements instantanés sont gratuits durant notre offre de lancement !

En savoir plus (Febelfin)

* Banques participantes : Argenta, Bank de Kremer, Bank J. Van Breda & C°, Banque Nagelmackers, Belfius Banque, BNP Paribas Fortis, CBC Banque, CPH Banque, Crelan, Europabank, Fintro, Hello bank!, ING Belgique, KBC Bank, KBC Brussels, vdk bank .

Actualités

See all news

Discover More

Top