Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

24.10.2017

Urgence écologique : la transition passe aussi par les entreprises

Ce 19 octobre se tenait au Château Bayard à Eghezée la 11e édition de la Journée de l’Excellence des PME. En tant que partenaire de cet événement organisé par La Libre Belgique, BNP Paribas Fortis a été étroitement associé aux thématiques abordées : l’innovation et la transition.

A travers les témoignages d’entrepreneurs qui mettent les problèmes sociaux et environnementaux au cœur de leur projet, l’objectif de cette journée était d’inspirer des dirigeants d’entreprises dites 'traditionnelles'.

L'humanité menacée

Les grands défis du 21e siècle ont été abordés, à commencer par le changement climatique. Les conséquences de la masse de carbone dans l’atmosphère sont catastrophiques. Chaque année, nous battons des records de chaleur par rapport au début de l’ère industrielle. Ouragans, inondations, sécheresse et fonte des glaces aux pôles en témoignent. L’agriculture intensive contribue à une extinction du vivant : près de 60 % des espèces vertébrées ont disparu depuis le début des années 1970 et, selon une récente étude allemande, il en va de même pour 80 % des insectes en Europe – c’est une menace directe de la survie de l’humanité.

Des exemples inspirants

Pour toutes ces raisons, Marie-Noelle Keijzer a créé la plateforme WeForest, qui a permis, en partenariat avec de grandes entreprises, la plantation de millions d’arbres qui capturent le carbone et régénèrent l’atmosphère. La tâche est immense, car la déforestation est toujours deux fois plus importante que la reforestation, on parle d’une perte nette de l’équivalent de deux fois la taille de la Belgique chaque année !

Une autre solution pour résoudre nos problèmes environnementaux : le recyclage. C’est la piste explorée par l'entreprise de montage de décors MCB, qui réutilise systématiquement les modules d’un événement à l’autre, plutôt que de jeter le matériel.

Lors de la table ronde, Jérôme Vériter de Group One a évoqué plus en détail l’économie circulaire, qui combine l’intelligence du vivant (le biomimétisme), l’intelligence humaine et les nouvelles technologies afin de réutiliser et recycler la matière à l’infini.

Dans nos économies développées, la voiture autour et au sein des agglomérations est devenue un véritable fléau qui, outre les dégâts environnementaux provoqués, coûte des milliards aux contribuables et aux entreprises. C’est ce qui a motivé la création de Commuty, une plateforme qui permet aux entreprises d’économiser des dizaines de milliers de kilomètres en quelques mois.

Si les nouvelles technologies offrent de nombreuses opportunités, elles n’en sont pas moins une menace pour l'emploi dans de nombreux secteurs. Comme l’a rappelé Sandra Wilikens, Secrétaire Général de BNP Paribas Fortis, un job sur deux sera menacé d'ici 2050. C’est pour répondre à cette problématique que BeCode vient d’être créée. Cette école de codage est ouverte à tous à partir de 18 ans, sans aucune forme de sélection à l’entrée, si ce n’est la volonté de créer et de s’insérer dans la nouvelle économie.

Enfin, Quentin Crespel est venu présenter BeesCoop, qui a ouvert ses portes à Schaerbeek en septembre. Ce supermarché coopératif propose des produits locaux, bios et de grande qualité, le tout à des prix défiant toute concurrence, grâce à l'implication des coopérateurs qui offrent 2 h 45 de leur temps chaque mois. L’objectif de BeesCoop est d’offrir une alternative à l’industrie agro-alimentaire et ses excès.

Les engagements de la banque

Pour notre banque, la responsabilité sociétale n’est pas un discours de bonnes intentions. Le Groupe a pris des engagements tangibles et ambitieux. A titre d’exemples, on citera sa décision de ne financer aucun projet de centrale électrique à charbon ou l’octroi de 7,2 milliards d’EUR en 2015 pour des financements liés aux énergies renouvelables. Un montant qui sera porté à 15 milliards en 2020.

On le voit : si la catastrophe écologique à laquelle nous assistons est sans précédent, des solutions commencent à émerger.

Aux entreprises, y compris BNP Paribas Fortis, de permettre leur déploiement rapide et de se montrer à la hauteur des enjeux. Didier Beauvois, Head of Corporate Banking BNP Paribas Fortis :

« Étant l’une des banques les plus solides d'Europe, nous sommes un acteur incontournable de la vie économique et nous voulons dès lors jouer un rôle moteur au niveau de la prise de conscience de la nécessité de changement ».

Lire l’interview complète de Sandra Wilikens et Didier Beauvois »
En savoir plus sur le programme de la journée »

Actualités

27.06.2019

Saisir les opportunités business des ODD, suivez le guide !

Mis à l’agenda par l’ONU en 2015, les fameux Objectifs de Développement Durable (ODD) visent à éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. Déclinés en 169 cibles à atteindre, ils reposent sur les actions conjuguées des gouvernements, de la société civile et des acteurs économiques. Le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) estime en outre que leur réalisation à l’échelle mondiale pourrait générer des opportunités de plusieurs milliards de dollars ainsi que la création de nombreux emplois à l’horizon 2030. Mais reste une question centrale : comment traduire ces ambitions en réelles opportunités commerciales ?

Pas à pas, dans un but commun

C’est dans ce sens que le WBCSD — une coalition de 190 entreprises internationales, unies par leur engagement pour le développement durable — a conçu un outil pour les dirigeants : le « CEO Guide to the Sustainable Development Goals ». Un contenu riche en enseignements, entre autres pour comprendre le rôle que peuvent jouer les entreprises. Mais aussi pour comprendre les implications des ODD sur la dimension business. Autrement dit ? Prendre conscience du risque de l’inaction, saisir les opportunités, utiliser l’information pour une meilleure gouvernance et reconnaître le besoin de collaborer avec l’ensemble des autres acteurs. Des piliers essentiels pour mener des actions à l’échelle mondiale et faire bouger les lignes, puisque comme le dit l’adage… l’union fait la force.

Actualités

21.06.2019

‘Belgian Growth Fund’ démarre avec 213 millions d'euros

Le fonds de fonds ‘Belgian Growth Fund’, qui s'inspire d'un modèle analogue réussi au Danemark, aidera les entreprises belges prometteuses dans leur expansion à l'international.

Son initiatrice, la Société Fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI) et ses partenaires Participatiemaatschappij Vlaanderen (PMV) et BNP Paribas Fortis Private Equity, sont ravis d’avoir pu aisément lever 213 millions d’euros, dès le premier closing. Pour ce faire, le Belgian Growth Fund s’est tourné vers des investisseurs institutionnels tels que des banques, des compagnies d'assurance et des fonds de pension, ainsi qu'auprès de ‘family offices’. Ce montant devrait encore grimper lors de closings ultérieurs.

En savoir plus ? Lisez le communiqué de presse.

Actualités

14.06.2019

QPinch reçoit le label ‘Solar Impulse Efficient Solution’

La société belge QPinch a reçu le label ‘Solar Impulse Efficient Solution’ pour son projet visant à réduire l’empreinte carbone globale de l’industrie mondiale, en déployant une technologie innovante de récupération de chaleur.

Ce label attribué par la Fondation Solar Impulse représente un véritable gage de crédibilité. Il a pour objectif de récompenser les initiatives à travers le monde qui répondent à des critères élevés en matière de durabilité et de rentabilité.

Installée officiellement lors de la Cop 23, l’Alliance mondiale des solutions efficientes, pilotée par la Fondation Solar Impulse a été créée par le Suisse Bertrand Piccard : « J'ai lancé cette fondation pour transmettre le message que les technologies propres peuvent réaliser l'impossible ». Son but ? Faire émerger 1 000 idées profitables pour le climat.

Fidèle à sa volonté d’accompagner les entreprises dans leur transition durable, BNP Paribas Fortis tient à féliciter toutes les lauréates et particulièrement les sociétés belges aujourd’hui labellisées.

En savoir plus ?

Sources : OneHeart.fr, rtbf.be

Actualités

16.05.2019

‘Trends CFO of the Year’: une édition exceptionnelle !

Catherine Vandenborre, CFO de l'opérateur de réseau Elia, a été sacrée 'Trends-CFO of the Year 2019' ce 15 mai. Ce prix, qui en est à sa 8e édition, salue le professionnalisme et les compétences managériales d'une directrice financière particulièrement talentueuse. En 2018, elle a piloté avec succès l’augmentation de la participation d'Elia dans 50Hertz, son homologue allemand : une opération remarquable. Elle succède à Birgit Conix, CFO de TUI Group.

L'acquisition audacieuse réalisée fin 2018 par Aedifica, le spécialiste de l'immobilier de santé, d'un portefeuille de 92 maisons de repos en Grande-Bretagne détenu alors par le fonds d'investissement américain Lone Star a convaincu le jury. Grâce à cette opération d’un montant de 450 millions de livres sterling, le groupe bruxellois renforce sa position d’investisseur européen dans le secteur de l'immobilier de santé et remporte la première édition du prix " Trends-Deal of the Year ".

Catherine Vandenborre sacrée ‘CFO of the Year 2019’

L’entourage de Catherine Vandenborre, 48 ans et originaire du Brabant Wallon, la décrit comme une femme très intelligente, une travailleuse acharnée et une personne qui voit large. Entre 2005 et 2012, elle a été CEO de plusieurs filiales d'Elia et, en 2014, accède à la fonction de CFO du groupe qui gère le réseau de transport d’électricité en Belgique (Elia) et dans le nord-est de l'Allemagne (50Hertz). Son principal objectif est de créer de la valeur pour l'entreprise et ses actionnaires tout en œuvrant dans l’intérêt de la société. Le jury a été particulièrement convaincu par le rôle clé joué par Catherine Vandenborre et son équipe dans la double transaction qui a permis à Elia de prendre le contrôle total de l’entreprise allemande 50Hertz, s’appuyant notamment sur la banque d'investissement allemande KfW, un partenaire local solide. Les débats sur le climat, la mobilité ou la transition énergétique qu'Elia entend de réaliser au cours des prochaines années lui tiennent particulièrement à cœur.

Win-win

L'acquisition en 2018 des 40 % des parts qu'Elia ne détenait pas encore dans sa filiale allemande 50Hertz est un exploit remarquable. Pour le réussir, Catherine Vandenborre a créé la confiance nécessaire en écoutant et en discutant beaucoup. Elle est parvenue à démontrer que toutes les parties sortiraient gagnantes de l’opération. En maintenant la participation de cette infrastructure, essentielle pour l'Allemagne, entre les mains des Européens et en vendant 20 % des actions à la KfW, une banque publique allemande détenue à 100 % par le gouvernement allemand, Elia a réalisé son objectif : créer un ancrage local. Une décision tout à fait réfléchie, car Elia dispose désormais d'un partenaire local solide et disposé à investir dans 50Hertz. Cette acquisition crée en outre de la valeur tant pour l'entreprise que pour ses actionnaires. Le rendement de 50Hertz, qui possède un réel potentiel de croissance, est supérieur à celui des activités belges d'Elia. Tout profit donc pour le dividende de ses actionnaires. Enfin, Elia a l’opportunité d’acquérir de nouvelles connaissances dans le fonctionnement efficace d'un réseau électrique alimenté par des sources d'énergie renouvelables. Les consommateurs et les entreprises belges pourront en récolter les bénéfices à long terme.

Financement innovant

« Le financement de cette acquisition est le résultat d’un véritable travail d'équipe », insiste la CFO.

Avec ses collaborateurs, elle a réussi à trouver pas moins de 2 milliards d'euros en seulement quatre mois. Ensemble, ils ont imaginé trois sources de financement : une émission obligataire traditionnelle pour un montant de 300 millions d'euros, l’émission d'une obligation hybride pour 700 millions d'euros et enfin la revente de 20 % de 50Hertz à la banque KfW pour un milliard d'euros. Les obligations hybrides, qui s’apparentent à des actions, ont constitué une innovation pour Elia, mais surtout, lui ont permis de préserver sa solvabilité.

Aedifica réalise le ‘Deal of the Year‘

En décembre 2018, Stefaan Gielens, CEO d’Aedifica créait la surprise en annonçant l’acquisition d’un portefeuille immobilier de 92 maisons de repos en Grande-Bretagne détenu jusqu’alors par le fonds d'investissement américain Lone Star. Montant de la transaction : 450 millions de livres sterling (environ 520 millions d’euros). Désormais, l'investisseur immobilier dans le secteur de la santé est actif sur quatre marchés en Europe: Belgique, Pays-Bas, Allemagne et Grande-Bretagne. L'entreprise, fondée en 2005, ne compte pas s’arrêter là et investit massivement dans la poursuite de sa croissance. Ainsi, Aedifica a réalisé une augmentation de capital de 418 millions d’euros au début de ce mois.

Stefaan Gielens : « Notre acquisition britannique ne fait que souligner la nécessité de renoncer aux activités non essentielles. Des désinvestissements sont en cours. Nous serons le premier investisseur européen dans le secteur de l'immobilier de santé coté en bourse, probablement avant l’été. Un exploit dont je suis très fier.».

Partnership

Depuis 2012, BNP Paribas Fortis et Roularta récompensent les performances exceptionnelles d'un CFO (H/F) d'une entreprise issue du Top 500 belge. Le prix ‘Trends CFO of the Year’ met en lumière le rôle crucial joué par les CFO dans le développement financier et stratégique de leur entreprise. Pour la première fois, Trends décerne également le trophée " Deal of the Year ". Cette nouvelle distinction met à l’honneur une opération particulière – fusion et acquisition, introduction en Bourse, augmentation de capital, placement privé, etc. – dans laquelle une entreprise belge s’est particulièrement distinguée dans le courant de l’année 2018. Une façon de récompenser le leadership stratégique et financier.

Lisez les interviews complètes de Catherine Vandenborre, CFO d'Elia et de Stefaan Gielens, CEO d'Aedifica.

Source : Trends-Tendances

Actualités

See all news

Discover More

Top