Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

12.04.2016

Factoring : tendances du marché

Découvrez l’évolution du factoring au cours de ces années avec Mark Fosseprez, administrateur délégué de BNP Paribas Fortis Factor et président de l’APBF (Association Professionnelle Belge des Sociétés de Factoring).

Une croissance continue

Ces dernières années, les chiffres du factoring (affacturage) n’ont cessé de croître en Belgique (+ 15,1 % en 2011, +10,9 % en 2012, +12,6 % en 2013, +14 % en 2014 et +10, 5% en 2015). Une tendance qui devrait se confirmer à l’avenir.

Les sociétés de factoring représentent plus de 10 % du PNB belge. Pourtant le nombre d’acteurs faisant appel au factoring reste limité (2 400). Il s’agit donc plutôt d’acteurs d’envergure détenant un volume de factures important.

Vers le factoring pour tous

Les sociétés de factoring dont BNP Paribas Fortis via sa filiale spécialisée BNP Paribas Fortis Factor souhaitent aujourd’hui mettre également en avant les avantages du factoring pour les PME, tel l’encaissement de factures, leur « digitalisation » et le support e-invoicing.

Une nouvelle forme de financement à court terme et une solution sur mesure

Le succès du factoring s’explique en partie par la diversité des services offerts. Selon l’APBF, plus de 50 % des sociétés ayant recours au factoring le font non pas afin de se décharger de la gestion administrative et financière des factures ou pour le suivi de leurs créances mais y voient surtout une nouvelle forme de crédit. Le factoring peut en effet inclure le préfinancement des factures, une alternative intéressante au crédit bancaire classique dont les conditions d’octroi sont désormais soumises à la réglementation Bâle III.

Mais ce n’est pas tout ! Le factoring devient de plus en plus un produit sur mesure. Les sociétés de factoring innovent et proposent par exemple désormais à leurs clients du silent factoring c.-à-d. une forme de factoring dans laquelle les débiteurs ne sont pas explicitement informés que leurs factures ont été transmises à une société de factoring.

On assiste également à la montée du reverse factoring c.-à-d. d’un factoring portant non pas sur les factures sortantes mais sur les factures entrantes. Si ce produit était déjà largement répandu dans le  sud de l’Europe et les pays anglo-saxons, il était encore peu connu chez nous. Il intéresse surtout les sociétés jouissant d’un bond rating mais qui travaillent avec des fournisseurs à faible rating et qui par le biais du factoring peuvent obtenir une réduction de prix sur leur commande.

Un groupe solide

Les volumes de factures transmises aux sociétés de factoring étant de plus en plus élevés, il est important pour la société de factoring d’avoir les reins solides. C’est pourquoi de nombreux petits acteurs ont aujourd’hui disparu du marché.

Afin de mieux  répartir le risque, il arrive également que l’on recoure à une syndication entre différentes sociétés de factoring.

(Source : FDMagazine)
Actualités

16.09.2020

Notre banque sponsorise « Leeuw van de Export »

Le 23/9, FIT décernera pour la 19e fois son Leeuw van de Export, un prix pour les entreprises flamandes qui affichent des résultats d’exportation remarquables. BNP Paribas Fortis soutient cette initiative.

 

À propos de FIT

Flanders Investment & Trade (FIT), l’Agence flamande pour l’Entrepreneuriat international, a été fondée en 2005 par les autorités flamandes. FIT est né de la fusion des agences « Export Vlaanderen » et « Dienst Beleggen in Vlaanderen ». L’organisation a pour but de promouvoir l’entrepreneuriat international des entreprises flamandes, en particulier des PME.

L’agence a son quartier général à Bruxelles et compte 96 bureaux à travers le monde (dont cinq en Flandre). Les investisseurs et les exportateurs flamands peuvent obtenir gratuitement des informations et une assistance de la part de FIT.

Partenariat avec BNP Paribas Fortis

Cette année, le mercredi 23 septembre, FIT organise pour la 19e fois le Leeuw van de Export, un événement qui met à l’honneur les entreprises flamandes qui ont obtenu des résultats exceptionnels en matière d’exportation. En tant que banque numéro 1 pour l’importation et l’exportation, BNP Paribas Fortis se réjouit de pouvoir soutenir cet événement en tant que sponsor. Nous affichons ainsi notre engagement en faveur du soutien aux entreprises exportatrices belges et à l’économie de notre pays. Ce sponsoring s’inscrit également parfaitement dans notre ambition de nous développer dans le business international et de nous positionner comme le partenaire par excellence des entreprises actives au niveau international ou désireuses de le devenir.

« Nous sommes fiers que la Belgique fasse partie du top 15 des principaux pays exportateurs du monde et nous donnons volontiers un coup de pouce aux exportateurs, notamment en sponsorisant le prix Leeuw van de Export », conclut Frank Haak, Head of Sales Global Trade Solutions chez BNP Paribas Fortis.

L’événement : en pratique

  • Quoi ? Remise de prix en ligne avec des réseaux virtuels connexes  
  • Où ? À 6 endroits et en direct depuis Gand 
  • Quand ? Le mercredi 23 septembre, de 18 h à 20 h
  • Droits d’inscription ? Gratuit, mais il est conseillé de s’inscrire au préalable

Ne manquez pas cette soirée inspirante.

Le jour précédent l’événement, vous recevrez un e-mail avec un lien pour vous connecter au stream vidéo en direct.

Actualités

28.08.2020

BNP PARIBAS FORTIS : resultats du premier semestre 2020

Le premier semestre de l’année 2020 a été largement dominée par la pandémie de covid-19, qui continue à peser lourdement sur le régime des soins de santé et sur l’économie. En tant que leader du marché belge, nous entendons pleinement assumer notre responsabilité et veiller à ce que les ménages et entreprises puissent disposer de moyens financiers supplémentaires. 

Max Jadot, Administrateur Directeur Général : « Dans des circonstances qui auraient été quasi inimaginables il y a juste un an, BNP Paribas Fortis est resté pleinement opérationnel et nous avons continué à financer les particuliers comme les entreprises pour leur permettre de réaliser leurs plans et projets. Nous continuons à soutenir l’économie belge avec des capitaux et des liquidités, et par ailleurs, nous déployons des efforts ciblés pour atténuer l’impact social de la crise actuelle ».

Actualités

03.08.2020

GROUPE BNP PARIBAS FORTIS, RESULTATS DU 2e TRIMESTRE

Les équipes, les ressources et l’expertise au service des clients

Au deuxième trimestre 2020, le Groupe BNP Paribas a mobilisé dans un contexte de crise sanitaire, ses équipes, ses ressources et son expertise au service de l'économie et pour accompagner ses clients - particuliers, entreprises et institutions.

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général :  

« Notre modèle de banque diversifié a démontré toute son efficacité pour soutenir les clients et l’économie face à une crise sanitaire inédite. BNP Paribas a su rapidement mobiliser ses équipes, ses ressources et ses expertises pour répondre aux besoins de ses clients dans toute l’Europe et au-delà.
Cette capacité à financer largement l’économie est le fruit d’un travail de long terme engagé par le Groupe au service de ses clients particuliers, entreprises et institutionnels. Elle est le reflet de sa solidité financière, de la diversification et de l’intégration de ses activités, de la relation de proximité avec ses clients, de la prudence dans sa gestion des risques mais aussi de la puissance d’exécution de ses plateformes.
Avec toutes les équipes de BNP Paribas, dont je tiens à saluer la mobilisation exceptionnelle pour soutenir l’économie et la société, nous sommes aux côtés de nos clients pour limiter l’impact économique et social de la crise. Toutes nos forces restent mobilisées pour assurer une relance économique solide et durable.»

Plus d’infos dans le communiqué de presse : https://invest.bnpparibas.com/documents/2t20-cp-45634  

Actualités

17.07.2020

Une relance de l’économie en K à éviter

Si la reprise de l’économie est sur la bonne voie dans la plupart des pays développés, elle ne concerne pas forcément toutes les couches de la population. C’est ce qui s’appelle une relance en K, comme le précise Koen De Leus dans son dernier billet.

Les épidémies, comme celles du coronavirus que nous connaissons actuellement, ont tendance à creuser l’inégalité. C’est ce que révèle le coefficient Gini, qui augmente de 1,25% dans les cinq années suivant une pandémie. Cette inégalité touche principalement le marché de l’emploi et peut même avoir une incidence sur la montée du populisme.

Comment et pourquoi éviter une reprise en K ? Découvrez « Comment éviter une reprise en K de l’économie » sur le blog de Koen De Leus.  

Actualités

See all news

Discover More

Top