Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

12.04.2016

Factoring : tendances du marché

Découvrez l’évolution du factoring au cours de ces années avec Mark Fosseprez, administrateur délégué de BNP Paribas Fortis Factor et président de l’APBF (Association Professionnelle Belge des Sociétés de Factoring).

Une croissance continue

Ces dernières années, les chiffres du factoring (affacturage) n’ont cessé de croître en Belgique (+ 15,1 % en 2011, +10,9 % en 2012, +12,6 % en 2013, +14 % en 2014 et +10, 5% en 2015). Une tendance qui devrait se confirmer à l’avenir.

Les sociétés de factoring représentent plus de 10 % du PNB belge. Pourtant le nombre d’acteurs faisant appel au factoring reste limité (2 400). Il s’agit donc plutôt d’acteurs d’envergure détenant un volume de factures important.

Vers le factoring pour tous

Les sociétés de factoring dont BNP Paribas Fortis via sa filiale spécialisée BNP Paribas Fortis Factor souhaitent aujourd’hui mettre également en avant les avantages du factoring pour les PME, tel l’encaissement de factures, leur « digitalisation » et le support e-invoicing.

Une nouvelle forme de financement à court terme et une solution sur mesure

Le succès du factoring s’explique en partie par la diversité des services offerts. Selon l’APBF, plus de 50 % des sociétés ayant recours au factoring le font non pas afin de se décharger de la gestion administrative et financière des factures ou pour le suivi de leurs créances mais y voient surtout une nouvelle forme de crédit. Le factoring peut en effet inclure le préfinancement des factures, une alternative intéressante au crédit bancaire classique dont les conditions d’octroi sont désormais soumises à la réglementation Bâle III.

Mais ce n’est pas tout ! Le factoring devient de plus en plus un produit sur mesure. Les sociétés de factoring innovent et proposent par exemple désormais à leurs clients du silent factoring c.-à-d. une forme de factoring dans laquelle les débiteurs ne sont pas explicitement informés que leurs factures ont été transmises à une société de factoring.

On assiste également à la montée du reverse factoring c.-à-d. d’un factoring portant non pas sur les factures sortantes mais sur les factures entrantes. Si ce produit était déjà largement répandu dans le  sud de l’Europe et les pays anglo-saxons, il était encore peu connu chez nous. Il intéresse surtout les sociétés jouissant d’un bond rating mais qui travaillent avec des fournisseurs à faible rating et qui par le biais du factoring peuvent obtenir une réduction de prix sur leur commande.

Un groupe solide

Les volumes de factures transmises aux sociétés de factoring étant de plus en plus élevés, il est important pour la société de factoring d’avoir les reins solides. C’est pourquoi de nombreux petits acteurs ont aujourd’hui disparu du marché.

Afin de mieux  répartir le risque, il arrive également que l’on recoure à une syndication entre différentes sociétés de factoring.

(Source : FDMagazine)
Actualités

22.01.2020

KUBE, l’app facilitant la vie des banques et des entreprises

Fruit de la collaboration entre les quatre grandes banques belges (Belfius, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et KBC) et le Groupe Isabel, KUBE (Know Your Customer Utility for Banks and Entreprises) est une application qui permet aux institutions financières de partager les données de l'entreprise dans le cadre du processus dit " Know Your Customer " (KYC). Basée sur la technologie des blockchains, KUBE accélère et facilite le service aux entreprises et renforce également la lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent. Avec KUBE, le secteur financier belge est le premier à utiliser à grande échelle le blockchain pour identifier les entreprises.

L’avantage ? Ouvrir un compte d’entreprise plus facilement

Vous ne devez insérer vos données qu’une seule fois sur la plateforme. Elles seront ensuite vérifiées et validées par la banque. Elles sont ensuite partagées entre les différentes organisations affiliées de manière sécurisée. Lorsque vous, en tant qu’entreprise, ouvrez un compte auprès d’une autre banque, le processus KYC sera plus rapide puisque les données requises seront directement disponibles. Cela vous permet d’ouvrir un compte sans soucis ni retards administratifs.

Lire le communiqué de presse

Actualités

18.12.2019

BNP Paribas Fortis Private Equity entre au capital de JAC

Le 19 novembre 2019, BNP Paribas Fortis Private Equity a complété son portefeuille en acquérant une participation minoritaire dans JAC, fabricant de trancheuses à pains, leader du secteur, et de machines de mécanisation de la pâte.

BNP Paribas Fortis Private Equity soutient ainsi la transmission à la nouvelle génération de ce groupe familial en pleine expansion.

Baudouin Van Cauwenberghe explique : « L’entreprise était à la recherche d’un partenaire capable de s’engager sur le long terme et possédant les moyens financiers et les connaissances nécessaires en matière de fusions-acquisitions pour soutenir l’expansion de JAC. Nous avons opté pour un partenariat avec BNP Paribas Fortis Private Equity, car nous partageons la même vision de l’avenir du groupe. Les aspects opérationnels ne changeront pas ».
Louis Hubert, Investment Manager chez BNP Paribas Fortis Private Equity ajoute : « Nous avons été particulièrement impressionnés par la trajectoire de croissance du groupe, qui est le résultat d’une vision claire associée à une attention soutenue à la durabilité, la qualité et l’innovation. JAC détient une position dominante sur son marché et un potentiel de croissance majeur. En tant que partenaire actif, BNP Paribas Fortis Private Equity est déterminé à soutenir la nouvelle génération aux commandes de l’entreprise à réaliser ses plans d’expansion et à renforcer son leadership dans le secteur ».

Lire le communiqué de presse.


En savoir plus sur les activités de BNP Paribas Fortis Private Equity

Actualités

17.12.2019

Etex lie le coût de son crédit à des objectifs durables

Etex, spécialiste international des matériaux de construction, a récemment décidé de convertir son crédit syndiqué de 600 millions d’euros en un Sustainability Linked Loan of Positive Incentive Loan.

Depuis le 29 novembre 2019, le coût du crédit est lié à une cote de risque ESG (« Environmental, Social and Governance »), déterminée annuellement par l’agence de notation indépendante Sustainalytics. La marge d’intérêt est ainsi liée à la performance durable d’Etex. La note est bonne ? La marge d’intérêt diminue. La note est faible ? Le prêt est légèrement plus cher. Un consortium de 10 banques a accordé cette ligne de crédit, avec BNP Paribas Fortis en tant que Sustainability Coordinator et Facility Agent.

En contractant un tel prêt, Etex peut aligner son financement sur sa stratégie de développement durable. L’entreprise poursuit ainsi un objectif clair : diminuer la consommation d’eau, d’énergie et de matières premières ainsi que réduire les émissions de gaz à effet de serre et les déchets. 

« Je me réjouis que le groupe Etex ait fait appel à BNP Paribas Fortis pour mettre en œuvre cette ligne de crédit durable afin de l’accompagner dans ses efforts en matière de développement durable », déclare Max Jadot, CEO de BNP Paribas Fortis. « Ce Positive Incentive Loan montre que nous offrons, tout comme les autres banques du consortium que nous représentons, des solutions innovantes et durables à nos clients dans le but de mettre l’économie sur la voie d’un avenir faible en carbone ».

Découvrez-en plus dans le communiqué de presse.

Actualités

04.12.2019

BNP Paribas Fortis élue « Banque de l’Année » pour la 3e fois de suite

Un panel d’experts de l’industrie a une nouvelle fois choisi BNP Paribas Fortis comme meilleure banque belge cette année. Après 2017 et 2018, c’est le troisième trophée consécutif !

On peut presque parler de tradition. Pour la troisième année consécutive, BNP Paribas Fortis a été élue « Banque de l’année » en Belgique par The Banker Magazine lors d’une cérémonie à Londres fin novembre. Ces prestigieux prix sont décernés chaque année par un panel d’experts afin d’honorer les meilleurs acteurs du secteur bancaire. Et à ce petit jeu-là, c’est à nouveau BNP Paribas Fortis qui a tiré son épingle du jeu dans notre pays, pour la troisième fois de suite.

Max Jadot, CEO de BNPPF, était bien entendu honoré. « Ce prix témoigne de la détermination de notre banque et de tout son personnel à répondre aux besoins et attentes de nos clients, le tout dans un environnement en pleine mutation. Nous nous efforçons d’être un partenaire efficace pour nos clients, en leur rendant la vie plus facile. La durabilité fait aussi partie intégrante de notre ADN : avoir un impact positif sur la société est une composante vitale de notre entreprise ».

Actualités

See all news

Discover More

Top