Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Actualités

22.05.2017

Mort à l’économie de partage !

L’avocat général de la Cour Européenne de Justice estime qu’Uber est une société de transport et non un intermédiaire numérique. Si la Cour confirme cette opinion, Uber devra respecter toutes les règles et exigences locales en la matière. Pour Koen De Leus, cela sonnerait le glas de l’économie de partage en Europe.

Uber est-il un intermédiaire numérique ou une société de transport ? Cette question occupe depuis quelque temps la plus haute instance de la Cour Européenne de Justice. La semaine passée, l’avocat général Maciej Szpunar a rendu son avis. Il déclare qu’Uber est avant tout une société de transport. « Le service qui met les passagers en contact avec les chauffeurs via une application pour smartphones est une composante accessoire de l’ensemble du service », estime l’avocat général. La composante principale consiste à transporter les passagers. Les fournisseurs de services de transport doivent donc respecter les réglementations imposées par les autorités locales. Cette exigence ne s’applique pas aux fournisseurs de services numériques.

Concurrence déloyale

C’est un coup dur pour Uber. Si la Cour européenne de Justice suit cet avis – ce qui est très souvent le cas – il est probable que la plateforme devra se conformer dans de nombreuses villes aux règlementations locales qui s’appliquent au secteur des taxis. Elle devra demander des licences, peut-être limiter le nombre de chauffeurs, et payer davantage d’impôts. D’après le magazine en ligne flamand spécialisé en automobile – groenlicht.be – l’exonération de ces obligations a permis à Uber d’appliquer en 2016 des tarifs 20 % moins élevés que ceux des taxis traditionnels. Une enquête d’Uber révèle qu’à Amsterdam, Rotterdam, La Haye et Utrecht, Uber X – à savoir le service de base d’Uber – est en moyenne 47 % moins cher que les autres taxis.

Pour Sabine Trier, vice-secrétaire générale de la Fédération Européenne des Transports, l’avis de l’avocat général est une bonne nouvelle, tant pour les travailleurs que pour les pouvoirs publics. « Uber fixe les prix et encaisse une commission pour la gestion de l’offre et de la demande de transport, mais ne paie ni impôts, ni sécurité sociale, ni assurance. » Trier a raison. Le secteur des taxis et Uber ne luttent pas à armes égales. En travaillant avec des indépendants plutôt que des travailleurs salariés, Uber n’a pas à payer le salaire minimum garanti, le pécule de vacances ni l’assurance hospitalisation. Cela permet à la plateforme de faire baisser le prix des trajets. Une explosion d’entreprises de ce type pourrait saper notre système de sécurité sociale.

Coup de grâce

Cependant, une décision de la Cour européenne de Justice qui soumettrait Uber aux règles et exigences nationales, pourrait avoir des conséquences désastreuses. De nombreuses entreprises du secteur de l’économie de partage pourraient subir le même sort. Les propriétaires privés qui louent leur habitation via Airbnb devront-ils également s’aligner sur les exigences strictes du secteur hôtelier européen en matière de sécurité ? Si la réponse est ‘oui’, l’offre via la plateforme pourrait très vite se tarir. Ce serait le coup de grâce pour l’économie de partage en Europe.

La solution n’est pas de soumettre Uber à toutes les règles européennes ou de l’interdire. L’arrivée d’Uber et de nombreuses entreprises plateformes a réveillé un secteur sclérosé, sur régulé et exagérément protégé, au bénéfice des consommateurs. La plate-forme offre également des opportunités aux jeunes qui ont du mal à trouver une place sur le marché officiel du travail. En France, un quart des chauffeurs Uber étaient au chômage avant de se lancer dans cette activité.

Il faut cependant veiller à ce que le secteur traditionnel des taxis et Uber rivalisent sur un pied d’égalité. Le régulateur doit fixer un cadre qui mette en valeur les avantages des plateformes digitales, tout en minimisant les coûts et les risques associés. Avec des mesures appropriées, la mise en concurrence de différents acteurs pourrait améliorer la qualité et l’efficacité des services et permettre au secteur de se développer. Tuer dans l’œuf Uber et les autres plateformes ne ferait que transformer notre Vieux Continent – qui accuse déjà un énorme retard au niveau technologique par rapport aux Etats-Unis et à la Chine – en un véritable désert, au milieu du paysage digital mondial.

Pour d’autres articles de Koen De Leus, consultez son blog

Actualités

20.10.2019

Faites le test ici ! À quel point votre organisation est-elle durable ?

Le Sustainable Business Competence Centre (SBCC) de BNP Paribas Fortis, qui aide les entreprises à passer à un business model durable, a développé un test vous permettant de vérifier la position de votre entreprise dans la voie vers la transition durable.

En tant que plus grande banque de Belgique, BNP Paribas Fortis désire être un moteur du développement socio-économique dans notre pays. Pour ce faire, les entreprises doivent, à l'heure actuelle, passer à un modèle d'entreprise durable, ce qui n'est pas si simple. Voilà pourquoi BNP Paribas Fortis souhaite mettre son expertise à la disposition de ses clients.

L'une des initiatives du SBCC consiste en un tout nouveau test consacré aux entreprises, aux PME et aux clients institutionnels. Le test est composé de 15 questions relatives aux étapes permettant de devenir durable : la sensibilisation, le diagnostic, les quick wins, le business model, la collaboration et l'innovation.

En fonction de vos réponses, le SBCC est en mesure de vous informer concrètement sur les étapes à franchir pour devenir encore plus durable. De plus, nous disposons de tous les moyens pour vous accompagner au cours de toute la transition :

  • l'expertise technologique dans les domaines suivants : hightech, ICT, biotech, medtech, clean- & greentech...
  • un réseau d'entreprises et de relations
  • des produits et des services financiers susceptibles de faciliter la transition vers un modèle durable

Votre organisation choisit-elle aussi un avenir durable ?

FAITES LE TEST

Actualités

16.09.2019

Arval et la Défense signent un accord de coopération

Arval Belgium, la société de leasing du groupe BNP Paribas et leader du marché, a conclu un contrat de leasing opérationnel avec le Ministère de la Défense. Dans le cadre du renouvellement de son parc de véhicules utilitaires à usage professionnel, Arval fournira à la Défense 1 000 véhicules de service dans un délai record de 6 mois. 

Arval et le ministère de la Défense ont accordé une attention particulière à la sécurité routière et à l'environnement. L’accord s’est porté sur un nombre réduit de véhicules en privilégiant le partage des  véhicules de service. De plus, grâce à la nouvelle offre de télématique embarquée ‘Arval Active Link’, le ministère de la Défense s'est donné les moyens d'influencer positivement le comportement de ses usagers de la route et d'optimiser la consommation de carburant.

Une autre solution de mobilité innovante, le ‘Arval Car Sharing’, permettra bientôt aux collaborateurs de la Défense de réserver des véhicules via un système en ligne intuitif, sans avoir besoin d'un transfert de clé : les véhicules pourront être utilisés avec leur nouvelle carte d'identité militaire. Une solution sur mesure ! Arval Car Sharing est un bel exemple de mobilité flexible, innovante et durable.

Lire le communiqué de presse complet ici

Actualités

05.09.2019

BNP Paribas Fortis investit dans une biotech de Wavre

iSTAR Medical a développé un implant ophtalmique pour le traitement du glaucome (maladie dégénérative du nerf optique) et attire une belle brochette de nouveaux actionnaires pour poursuivre sa croissance. Dans un premier temps, elle augmente son capital de 17,5 millions d'euros ; dans un second temps, elle souhaite lever 15 millions d'euros. Au cours de ce premier tour de table, 5 nouveaux actionnaires ont récemment rejoint le capital, parmi lesquels BNP Paribas Fortis Private Equity, Gimv et Gimv Health & Care Co-Invest, le fonds néerlandais LSP HEF 2 Holding et le fonds allemand Earlybird. Les actionnaires existants, y compris Capricorn Venture Partners, apportent 2,6 millions.

Raf Moons, Directeur de BNP Paribas Fortis Private Equity : "BNP Paribas Fortis Private Equity a pour ambition de financer les entreprises et de soutenir leur croissance. Dans le secteur de la biotechnologie, un tel financement à long terme peut vraiment faire la différence. Plus de 60 millions de personnes dans le monde souffrent de glaucome, l'une des principales causes de cécité dans les pays développés. Nous sommes heureux de pouvoir soutenir Istar Medical dans le développement et la commercialisation de son implant."

Vous voulez en savoir plus ? Lire le communiqué de presse - version complète (uniquement en anglais)

Actualités

01.08.2019

Groupe BNP Paribas, résultats du 2eme trimestre 2019

L’activité de BNP Paribas est en hausse ce trimestre dans un contexte où la croissance économique reste positive en Europe mais s’est ralentie, induisant des anticipations de poursuite de l’environnement de taux bas.

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas : « BNP Paribas réalise au premier semestre un résultat en hausse, à 4,4 milliards d’euros. Les revenus augmentent grâce à la progression de l’activité dans les pôles opérationnels. Les frais de gestion sont bien maîtrisés et bénéficient du plan de transformation, ce qui permet de dégager un effet de ciseau positif. Le ratio de «common equity Tier 1» augmente à 11,9 %, illustrant la solidité du bilan. Les nouvelles expériences digitales déployées pour la clientèle sont un succès et le Groupe met activement en pratique sa politique ambitieuse d’engagement dans la société. »



Découvrez les résultats en une page
Le communiqué de presse

 

Actualités

See all news

Discover More

Top